BANDEAU MUTUALITE FRANCAISE LIMOUSIN
RSS

Retour sur l'Assemblée Générale de la FNMF du 15 juin 2012.

20/06/2012

AG FNMF 2012
Assemblée Générale de la FNMF. 15.06.12.

L'assemblée générale de la FNMF (Fédération Nationale de la Mutualité Française) s'est tenue le 15 juin dernier à Paris.
L'Union régionale Limousin était représentée par la majorité des membres du bureau et de Michel Dubech le directeur.
Le Président, Jean-Louis Jayat, revient ici sur les temps forts de cette réunion annuelle, qui annonce le prochain congrès de la Mutualité à l'automne.

Jean-Claude Boyer, Marie-Annick Sabourdy

Composition de la délégation : Nadine Giraud, Alain Mons, Jacques Fautrelle, Michel Dubech,  Jean-Louis Jayat, Jean-Claude Bonnet, Marie-Annick Sabourdy, Jean-Claude Boyer (en photo ici).

Jean-Philippe Huchet a présenté le rapport moral, adressé au préalable à l’ensemble des délégués. Il a mis en avant quatre enjeux qui constituent autant d’incontournables pour aborder l’avenir :

  1. Le développement de la protection sociale dans le monde sur la base du rapport de l’ex-Présidente du Chili, Michelle Bachelet, élaboré sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies (ONU. Pour en savoir plus : cliquez ici).
  2. La reconnaissance de la Mutualité au sein des instances européennes, notamment à travers l’engagement de la FNMF au sein de l’Association Internationale de la Mutualité (AIM. Pour en savoir plus : cliquez ici), ainsi que notre action pour l’obtention d’un statut européen spécifique aux mutuelles.
  3. La volonté d’entreprendre autrement dans les territoires au sein de l’économie sociale, à travers notre engagement au sein du CEGES (Conseil des Entreprises, Employeurs, Groupements de l’Economie Sociale. Pour en savoir plus : cliquez ici).
  4. La modernisation de l’outil fédéral par :
  • Le renforcement de la place des mutuelles ;
  • La séparation des activités fédérales et économiques ;
  • La pérennisation et le développement des Ssam (Services de soins et d'accompagnement mutualistes) ;
  • L’amélioration de la réactivité du mouvement à son environnement à travers quelques dossiers significatifs :

- la stratégie des Ssam ;
- la santé dans le débat en 2012 ;
- la dépendance ;
- la définition d’un projet stratégique pour le mouvement.

Jean-Philippe Huchet conclut en rappelant que nos choix ne sont pas le fruit du hasard et qu’ils débouchent sur des stratégies que nous devons déployer avec les outils dont nous nous sommes dotés, afin de préserver notre unité et répondre aux attentes des 38 millions d’adhérents.

Le rapport d’activité présenté par le Directeur Général de la FNMF, Jean-Martin Cohen-Solal, s’est articulé autour des principaux sujets suivants :

  1.  Notre réponse à la TSCA ;
  2. La santé dans le débat en 2012, qui a marqué une augmentation de notre capacité à communiquer sur les questions de santé ;
  3. La politique du médicament à travers le dossier Mediator ;
  4. Notre réflexion collective sur la stratégie des Ssam ;
  5. Le débat sur « la dépendance » ;
  6. Le conventionnement hospitalier mutualiste ;
  7. Solvabilité 2 ;
  8. La fiscalité des mutuelles ;
  9. La gestion du Régime Obligatoire par les mutuelles.

De la longue intervention d’Etienne Caniard, un certain nombre de faits saillants ressortent avec force :

Le contexte particulier de 2011 et le changement politique de 2012 ont fait naître un espoir, mais nous savons que les marges de manœuvre sont étroites.
Le risque de rupture de la cohésion sociale est réel.

A travers 1 100 000 signatures de la pétition contre la TSCA, nous avons fait entendre notre voix, donné de la consistance à cette colère partagée par la population.

Nous devons rester mobilisés par rapport aux remises en cause :

  • de notre capacité à contractualiser avec les professionnels de santé ;
  • de l’exonération de la taxation au titre de la TSCA ;
  • de l’utilité de nos réserves ;
  • de notre spécificité s’agissant de la comparaison des frais de gestion ;
  • de notre développement par les mesures fiscales ou les contraintes de solvabilité.

…et résister aux attaques mais aussi lutter contre le risque de la banalisation.

Une page semble s’être tournée au cours de ce printemps 2012 mais l’histoire nous a montrés, qu’à lui seul, un tel mouvement ne suffit pas.

Acteur social et acteur économique, nos propositions n’ont de sens que dans la durée.

« Nous ne pouvons nous satisfaire du taux de renoncement aux soins que nous connaissons dans notre pays »

Notre objectif est bien de nous attaquer aux racines du mal :

  • Organiser notre système de soins ;
  • S’attaquer aux restes à charge ;
  • Revenir à une juste rémunération des professionnels de santé, afin de soutenir le secteur 1 ;
  • Refuser un secteur optionnel qui banalise les dépassements d’honoraires plus qu’il ne les combat.
  • Donner à la Mutualité les moyens de participer au partage de la protection sociale (collaboration Régime Obligatoire/Mutuelles, changement d’attitude de part et d’autres,…).

Tous les sujets seront abordés et approfondis dans la perspective du Congrès de Nice des 18/19 et 20 octobre 2012.

Jean-Louis Jayat,
Président de l'Union régionale Limousin.

Contenus contextuels

Suivez-nous sur...

FORMATION DES ELUS

Qu'est ce qu'une mutuelle ?

Quelle contraception utiliser ?

Priorité Santé Mutualiste

MUTUALITE FRANCAISE LIMOUSINE

Contenus transverses

Trouver

Rencontres santé

Le site de la Mutualité Française | Plan du site | Mentions Légales